? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
addiction au jeu : comment s’en sortir ?
jeudi 21 novembre 2013
 La dépendance au jeu : comment s’en sortir ?

 

Selon les études, environ 80% des adultes ont déjà tenté le jeu (casino, cartes..). 2 ou 3% d’entre eux expérimentent un problème d’addiction. 

Les joueurs compulsifs ont souvent besoin du soutien de leur famille, mais la décision d'arrêter doit être la leur.

Interview avec Dr Youssef MAHFOUD, psychiatre spécialisé dans les troubles de l’addiction,  exerçant à Cleveland Ohio  (American Board of Psychiatry and Neurology - American Board of Addiction Medicine).



 

-         Quelles sont les causes de la dépendance au jeu ?

Les causes sont multifactoriels : le facteur biologique joue un rôle,  plusieurs systèmes de neurotransmetteurs (dopaminergiques, sérotoninergiques et noradrénergiques) étant impliqués dans la physiopathologie des troubles lié au jeu. De même pour la génétique selon  des études étudiant le risque partagé chez les vrais jumeaux.

Par ailleurs, les facteurs environnementaux sont clairement impliqués : l’accès si facile au jeu, le fait de vivre avec un parent joueur compulsif ...
Certains croient que les dangers liés au jeu ne sont pas largement communiqués de sorte que  la majorité des gens ne réalisent même pas qu'ils pourraient être victimes de ce genre d’addiction.
Ainsi les médias présentent-ils souvent le jeu-plaisir en mettant en relief ceux qui gagnent, donnant au public la fausse impression  du « tout le monde gagne ». Très rares sont les films ou les émissions télévisés qui  montrent un joueur compulsif finissant par tout perdre : l’argent, la famille, le foyer…

-         Quel est le mécanisme de cette dépendance ?

Si le jeu est une simple forme de divertissement pour certains, il peut devenir  un comportement incontrôlable pour d’autres. Cela nuit aux relations, interfère avec le travail, conduit à une catastrophe financière, et mène parfois à des actes qui auraient été  inconcevables auparavant  comme le vol pour jouer et payer ses dettes.

Le jeu pathologique est un trouble médical selon l'Organisation mondiale de la Santé. Il comporte des éléments d’addiction similaires à ceux de l’alcool et de la drogue : une perte continue ou périodique de contrôle, une préoccupation liée à l'argent nécessaire pour jouer, une pensée irrationnelle, et une poursuite de ce comportement malgré ses inconvénients.

C’ est une maladie progressive : les symptômes s'aggravent avec le temps. Pour les professionnels de la santé mentale il s’agit d’une maladie complexe souvent liée à d'autres troubles comme la dépression et d’autres types de dépendance.

-         Les hommes sont-ils les seuls concernés ?

Non. Dans certaines études, les femmes représentent plus d'un tiers des joueurs compulsifs.
Si les hommes sont surtout en quête d’expériences excitantes, les femmes trouvent dans le jeu une échappatoire quand le contexte familial est stressant et peu favorable. 

 

-         Que conseillez – vous aux membres de la famille qui découvrent cette dépendance ?

• Premièrement sachez que ce n'est pas votre faute. La seule personne qui peut prendre la décision d’arrêter le jeu est le joueur lui-même.
• L’addiction au jeu est le problème, non la personne du joueur.
• Communiquez avec le joueur autour de l'impact négatif de son état sur vous.

• Ne tentez pas de contrôler la vie du joueur. Cela  vous rendra malheureux.
• Dites-lui que vous désirez l’aider. Il est bon qu’il sache que vous le soutenez.
• Comportez-vous avec lui d’égal en égal sans essayer de le protéger.
• Soutenez- le sans le prendre en charge. Dites plutôt «je ne peux pas le faire pour vous, mais je serai avec vous pendant que vous le faites».
• Laissez-le assumer la responsabilité de son comportement (la résolution de ses problèmes avec les créanciers et l’employeur) sans l’aider à mentir.

N’hésitez pas à solliciter si besoin l’aide de personnes de confiance qui seraient loin de juger.
Un professionnel de la santé mentale trouve souvent sa place car le jeu pathologique peut être accompagné d’autres problèmes mentaux  (dépression, alcoolisme) qui nécessitent un traitement.

Quels sont les piliers du traitement ?

- La psychothérapie : la thérapie comportementale ou cognitivo-comportementale peut être bénéfique. Elle identifie des croyances malsaines, irrationnelles et négatives pour les remplacer par d’autres croyances  positives.
- Les médicaments : les antidépresseurs et stabilisateurs de l'humeur peuvent contribuer à diminuer les troubles allant de pair avec le jeu compulsif (dépression, trouble obsessionnel compulsif ou TDAH), sans agir nécessairement sur le  jeu compulsif lui-même. Des médicaments appelés antagonistes des narcotiques, utiles dans le traitement de la toxicomanie, peuvent être proposés.
- Les groupes d'entraide : ils constituent pour certains un pilier important du traitement.

 

-         La prévalence du jeu diffère-t-elle selon les pays?

Elle varie de 0,2% en Norvège à 5,3% à Hong Kong, le jeu étant culturellement mieux toléré en Asie. Aux États-Unis, le jeu pathologique touche  0,4% à 1,1% des adultes, avec 1 à 2% supplémentaires identifiés comme des joueurs compulsifs.

-         Certaines chaines de TV diffusent des émissions de poker et encouragent le jeu en ligne. Qu’en dites-vous ?

La nature anonyme de l'espace Internet et l’accès facile aux jeux en ligne incitent les gens à tenter facilement leur chance, ce qui conduit à la dépendance.
Ce moyen cause  encore plus de tort que l’expérience du casino proprement dit. Il s’agit  des dépendances les plus importantes qui affligent les jeunes d'aujourd'hui. Les mesures de régulation laxistes de l'industrie du jeu en ligne ne font que rajouter une couche à ce problème.

---------------------------------------------------------------------------------------------

all news