? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Votre enfant est-il gaucher?
vendredi 2 mai 2014

Dossier

 

Gaucher

dans un monde conçu pour les droitiers !

 

Notre corps a un côté plus développé que l'autre. Cela provient du fait que nous avons à la naissance un hémisphère dominant du cerveau (le droit pour les gauchers et  le gauche pour les droitiers).  

Faut-il obliger les gauchers à utiliser leur main droite pour écrire?

Interview avec Mme Pauline HABER, psychomotricienne.

 

Qu’est ce qu’être gaucher contrarié?

Un gaucher contrarié ou « mi-gaucher » ou ambidextre  est en partie gaucher et en partie droitier. Dans le cerveau, on est forcément latéralisé, à droite ou à gauche... Les « ambidextres » sont donc des gauchers qui se sont habitués très tôt à se servir de leur main droite.

Ces personnes se sentent mal latéralisés même s’ils écrivent  de la main droite.

Faut-il contraindre les gauchers à devenir droitiers?

Scientifiquement parlant, en contrariant un gaucher, on oblige son cerveau gauche à commander la main droite. Il est cependant prouvé, de nos jours, qu’en l’obligeant à faire des efforts d'inversion on entrave son développement neurologique, et donc les fonctions de langage et d'écriture.
Qu'il soit droitier ou gaucher, l'essentiel pour un enfant est qu'il soit bien latéralisé. Laissons nos enfants se développer dans leur particularité.

Est-ce vrai que les gauchers sont plus créatifs et plus doués pour certains sports?

L'hémisphère droit, qui commande la main gauche, est celui qui gère l'habileté manuelle, la discrimination visuelle et l'évaluation des distances, ce qui donne aux joueurs de Tennis et de Ping Pong  gauchers un temps de réaction légèrement plus rapide que les droitiers. De plus, le cerveau droit gère plutôt les fonctions artistiques, alors que le cerveau gauche est plus dans la logique et l'analyse.

Les gauchers rencontrent-ils plus de difficultés à l’école ?

Le problème majeur est la tenue du crayon avec notamment le problème du poignet cassé en « col de cygne » et les crampes qui en résultent. !les écritures sont illisibles et  l’enfant est lent, ce qui a des conséquences sur la scolarité. Mais le problème le plus fréquent est l’écriture en miroir car les enfants gauchers écrivent spontanément de droite à gauche. Ce problème s’aggrave au Liban puisque  nos enfants apprennent dès l’âge de 5 ans deux langues dont les directions d’écriture s’opposent (l’arabe et le français).

Faut-il des outils spéciaux pour gauchers?

Stylos, paires de ciseaux, ouvre-boite, cutters,  instruments de musique, cahiers…Nombreux sont les exemples d’outils qui s’adaptent aux gauchers. Ils ne sont toutefois pas disponibles dans toutes les écoles. Ces outils  favorisent une motricité fine, un tracé plus fluide et lisible, une bonne posture. L’enfant sera moins lent et moins fatigué.  

Quels sont vos conseils pratiques au niveau de l’écriture?  (encadré)


Vers 5 ans, et dès les premiers pas de l’apprentissage de l’écriture, il est primordial d’offrir aux enfants gauchers le confort dans un environnement scolaire crée pour des droitiers.

 

-          Installer le gaucher à la gauche du droitier pour éviter une gêne réciproque.

-          Les enfants gauchers ont généralement  de mauvaises postures (bras arrondi par-dessus la ligne d'écriture en tenant l’outil scripteur bizarrement) pour compenser le manque d’outils mis à leurs dispositions. Il faut les aider à bien orienter le papier du côté droit de façon à ce qu’il soit dans le prolongement de l’avant-bras.

-          Ne jamais imposer à l’enfant de mettre sa feuille bien devant lui : il faudrait la mettre légèrement sur sa gauche. En effet, quand le gaucher écrit, son bras se rapproche de son corps, ce qui bloque le geste. Déplacer la feuille à gauche permet de gagner un peu d'amplitude de mouvement.

-          Veiller à la stabilisation posturale et à l’appui des bras et des pieds  (tronc stable, les deux pieds appuyés au sol, l’avant-bras appuyé entièrement sur la table)

-          Lui rappeler de bien tenir son crayon, entre le pouce et la première articulation du majeur (la tenue de l’outil scripteur est la même pou gauchers et droitiers) .

-          Pour apprendre à l’enfant le principe d’une bonne tenue du crayon, lui proposer une image (par exemple « en tenant bien ton crayon tu pourras former la tête du canard qui va observer ce que tu écris »). Il faut avoir recours à un psychomotricien en cas de souci  persistant et ne pas le contraindre à tenir son crayon correctement.

-          Le gaucher ayant tendance à commencer l’acte graphique  à droite et à tracer certaines lettres à l'envers (en miroir), il faut  lui rappeler le sens de l’écriture (arabe ou français) et placer des flèches pour l’aider à automatiser son geste.

-          Il faut être conscient des adaptations du sens de l’écriture de certaines lettres : la barre du « t », tracée par les droitiers de gauche à droite, sera tracée par les gauchers de droite à gauche. De même pour le soulignement et l’accent circonflexe.

 

Votre dernier mot aux lecteurs d’Allô Parents ?

Une bonne latéralisation est très importante pour la bonne  réalisation de l’acte graphique. Si l’enfant est un vrai gaucher il faut lui apprendre à s’adapter et lui offrir des facilités pour écrire. Si un doute persiste, il faut avoir recours à un psychomotricien qui se basera sur des tests standardisés afin de préciser la latéralité de l’enfant et l’aider à se servir de sa main dominante.

 

all news