? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Nos enfants sont-ils autonomes?
jeudi 1 mai 2014
 Nos enfants sont-ils autonomes ?

Le rôle des parents dans le développement de l’autonomie chez l’enfant est primordial. Comment favoriser cette autonomie tout en responsabilisant nos petits ?

Interview avec Mme Yara DOUMIT-NAUFAL, assistante sociale scolaire et thérapeute familiale systémique.

 

 

Comment se manifeste l’autonomie de l’enfant ?

L’autonomie se manifeste dans trois ères :

-         L’autonomie pratique : quand l’enfant est capable de se débrouiller seul dans ses activités physiques

-         L’autonomie intellectuelle : quand l’enfant est capable de raisonner seul, d’émettre des jugements, de faire des choix et de trouver des solutions à ses problèmes.

-         L’autonomie affective : quand l’enfant est capable de se détacher de ses parents et de s’adapter à de nouvelles situations. C’est l’ère la plus difficile à développer.

 

Quel est le rôle des parents dans le développement de l’autonomie chez l’enfant ?

C’est de par leur éducation que l’enfant pourra construire son estime de soi, sa confiance en soi. Il va intérioriser les lois, les règles et éventuellement développer sa capacité à être autonome.

Les parents ont la tâche de développer l’autonomie de l’enfant dans un cadre sécurisant. C’est une tâche qui se veut éducative avant tout. C’est apprendre à l’enfant que tout acte a une conséquence qui pourrait être positive comme négative. Il doit donc assumer les conséquences de ses actes.

La surprotection nuit-elle au développement de l’autonomie ?

L’apprentissage de l’autonomie ne passe pas par la voie de la surprotection. Surprotéger l’enfant et faire à sa place lui donne l’idée qu’il est incompétent, limite son goût pour l’exploration et l’empêche de connaître ses capacités.

A quel âge peut-on commencer à apprendre à l’enfant d’être autonome ?

Depuis la première année de la vie de l’enfant. Le parent doit accompagner l’enfant dans ces petits gestes, lui apprenant à les faire par lui-même, dès que sa constitution physique le lui permet, graduellement en usant de l’encouragement et de l’ouverture. Il ne faut jamais critiquer l’enfant ou lui mettre des étiquettes d’incapable, de timide, de peureux… Au contraire c’est en lui montrant combien on a confiance en lui et en assurant une présence effective au cas où il a besoin d’aide que l’enfant pourra se construire.

L’autonomie est-elle synonyme de liberté absolue ?

L’autonomie est différente de la liberté absolue et de l’individualisme. Etre autonome c’est pouvoir choisir et assumer les conséquences de ses actes. Donc, l’autonomie n’est que constructive.

 

Les conseils pratiques que les parents peuvent suivre au quotidien :

-         Montrez une confiance en votre enfant, n’affichez pas votre anxiété excessive et votre peur par une tonne de « attention » et « tu n’y arriveras jamais ».

-         Proposez des défis par le jeu afin de tester les capacités de l’enfant tout en utilisant un langage constructif. Jouez avec l’enfant. Le jeu est un apprentissage. Ce n’est donc pas inné. C’est par le jeu que l’enfant développera son estime de soi et sa confiance en ses propres capacités.

-         Acceptez que la maison se transforme en un grand centre d’entraînement. Les apprentissages se feront à travers des coups de succès et d’erreurs sous la surveillance des parents. Permettez à l’enfant de faire certains actes par lui-même dès qu’il en est capable.

-         Evitez les étiquettes et les critiques qui bloquent l’enfant.

-         Soulignez et félicitez les succès dès qu’ils apparaissent. Un « bravo » tout court ne sert à rien, il faut continuer en commentant le positif qui a été mis en place. Ex : Bravo tu as pu terminer ta construction. Bravo tu as ramassé tes jouets.

-         Donnez des consignes simples à l’enfant en utilisant un langage facilement accessible. Le nombre de consignes données à la fois doit être limité.

-         Ne comparez jamais l’enfant avec sa fratrie et avec d’autres enfants. Limitez-vous à souligner ses propres compétences.

 

all news