? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Mon enfant pleure quand je le quitte !
mardi 17 juin 2014
   

Mon enfant pleure toujours quand je le quitte !

 

L’angoisse de séparation est fréquente chez nos enfants : sortir pour travailler ou pour une soirée semble être pour tous une source de souffrance quand l’enfant n’arrête pas de pleurer en réclamant ses parents.

Que faire dans ce cas et comment initier l’enfant à la séparation ?

Interview avec Mme Muriel TYAN, psychothérapeute d’enfants et d’adolescents.

 

Est-il vrai que le bébé doit être entouré de sa mère pour surpasser la séparation due à la naissance?

L’enfant, tout petit, a besoin pour bien se construire d’avoir des liens affectifs solides et sécurisants avec ses deux parents, et principalement avec une mère disponible et bienveillante.

 

On dit que la qualité du temps passé avec l’enfant prime sur la quantité. Est-ce vrai?

 

La présence ne veut pas signifier la quantité si elle n’implique pas la qualité… Si la mère n’est pas disponible ou sécurisante, si l’enfant a été exposé à des situations de séparations brusques, des traumatismes de perte ou des violences, ceci peut entrainer chez lui des situations de carence et des angoisses diverses de séparation avec une peur constante de l’abandon.

 

Les angoisses de séparation sont-elles liées à l’âge ?

 

Oui. Quand l’enfant pleure et présente des crises de colère à chaque fois qu’il doit être séparé de ses parents,  c’est qu’il souffre d’angoisses et de phobies responsables de son état : peur d’être kidnappé, peur qu’un monstre/sorcière ne vienne le soir dans sa chambre, que ses parents ne l’abandonnent, que ses parents aient un accident et meurent….

Ces angoisses sont en lien avec des âges développementaux. Elles peuvent être constructives et sont souvent véhiculées par les contes et les films.

 

Un enfant refuse que ses parents sortent sans lui. Faut-il essayer de le convaincre pendant des heures ou plutôt résister à ses pleurs?

Il faut lui en parler, mettre des mots sur ses peurs mais aussi être ferme et constant dans nos décisions afin que l’enfant sente qu’on n’a pas peur et qu’on est sûr que rien ne peut lui arriver. Cette fermeté permettra à l’enfant d’évoluer petit à petit pour se sentir en sécurité en présence et en l’absence des parents. Il intègrera ainsi leur présence à l’intérieur de lui.

Est-ce bon de quitter l’enfant sans qu’il ne s’en aperçoive pour éviter les pleurs?

Si l’enfant panique, il ne faut pas le brusquer mais entrainer son angoisse et partir pour de courts  moments (une demi-heure, puis une heure...). Il ne faut jamais mentir ou partir sans lui dire.

 

Quand la mère travaille à plein temps et que l’enfant est gardé par une tiers personne, y a-t-il un problème d’autorité?

 

La mère gardera sa place si pendant les moments où elle est présente, donc les après-midis, c’est elle qui a l’autorité, qui assume son rôle de mère, s’investit et investit l’enfant, et si le tiers ne représente qu’un remplaçant momentané n’ayant pas de place dans la formulation des lois et des règles familiales mais plutôt dans leur  application.

 

all news