? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Frères et sœurs : la jalousie !
jeudi 4 décembre 2014
 Education

 

Frères et sœurs : la jalousie !

 

La croissance d'une famille implique une série d'attentions particulières visant à assimiler peu à peu ce développement et à lui faire porter ses fruits. L'amélioration de la qualité de la famille ne doit pas être interrompue par l'arrivée de nouveaux enfants ; bien au co 

 Interview avec Mme Louise VASDEBONCOEUR- AOUN, déléguée de l’Association familiale pour l’Education, membre de l’IFFD.

 

Sur quoi repose la bonne relation entre les frères et sœurs?

 

La qualité de la coexistence des frères et sœurs dépend principalement de l'ambiance créée par les parents. Une famille dans laquelle se distinguent continuellement les aspects positifs de toute relation entre ses membres, en attachant la plus grande importance à l'esprit d'entraide, de service, et en écartant tout type de compétitivité et de "proclamation de droits", ne connaîtra pas de sérieux problèmes à l'heure où apparaîtront inévitablement les jalousies, la compétition et les comparaisons.

 

La jalousie est-elle anormale?

 

La jalousie est une conséquence naturelle de ce "sens de la propriété" qu'ont les enfants de l'amour et de l'attention des parents à leur égard. Un nouveau venu apparaît souvent, au travers de faits concrets, comme un rival pour les autres. Mais la prédilection pour le nouveau bébé, à laquelle on assiste fréquemment, sous prétexte de sa tendresse ou sa vulnérabilité, n'est qu'apparente. Cependant elle mérite d’être expliquée aux frères et sœurs pour les rassurer.

 

Quelle place donner aux frères et sœurs à l’arrivée d’un nouveau-né?

 

Logiquement le petit requiert beaucoup plus d'attentions que les plus grands en ce qui concerne les premiers soins. On peut le faire admettre aux autres enfants d'une manière très pratique : en les faisant collaborer aux soins portés au bébé. Lorsqu'un enfant de trois ans "aide" sa maman à s'occuper du petit dernier (lui donner sa tétine, le couvrir, lui parler, lui chanter, le surveiller quand il crapahute...) il prend conscience de quelque chose qui est fondamental pour l'aider à surmonter sa jalousie : il est une personne importante qui a un rôle à jouer pour aider son petit frère à grandir.

 

 


 

Avoir plusieurs enfants signifie-t-il aimer moins chacun d’entre eux?

 

Chaque enfant exige d'une manière différente tout l'amour des parents. L'amour des parents, à partir du moment où il doit être "réparti" entre un plus grand nombre d'enfants, ne doit pas diminuer dans ses manifestations particulières envers chacun d'eux. Au contraire, il doit se perfectionner, devenir plus généreux. Chaque enfant doit se sentir très aimé par ses parents. Cela chassera beaucoup de jalousies. Les manifestations d'amour pourront prendre mille formes distinctes, mais elles doivent avoir la même intensité pour chaque enfant. Et comme chacun est une personne différente, le dévouement des parents est un "ouvrage d'artisan", concret, individualisé. Notamment à l'occasion des moments d'intimité passés avec chacun d'entre eux, les parents doivent en profiter pour dire à leurs enfants qu'ils les considèrent comme très importants, que dépend d'eux la progression de la famille, qu'ils doivent soigner ce qu'ils ont à faire et l'apprendre aux plus petits, qu’ils ont des qualités particulières qui les distinguent, …

 

L’entourage peut-il aussi influencer la jalousie entre frères et sœurs?

 

Il faut effectivement veiller aux influences étrangères aux parents qui peuvent être très présentes : grands-parents, proches, bonne, etc... Attention aux préférences, aux prédilections, aux "faiblesses", aux favoritismes exclusifs et possessifs! Ils doivent être corrigés pour respecter l’harmonie de la famille.

 

Qu’en est-il des préférences naturelles?

 

Un milieu d'amour véritable doit dissimuler certaines inclinaisons naturelles qui, implicitement, peuvent blesser ; il faut écarter tout ce qui peut susciter l'envie, créer des jalousies. Les expressions publiques d'un enthousiasme manifesté envers un seul enfant ("Tu es le plus beau de tous!", "Toi, tu es intelligente, tout comme moi ! » etc.) engendrent un malaise. Il est préférable de ne rien dire et d'éviter les comparaisons. Ainsi chaque enfant se sentira pleinement et également aimé!

 

Qu’est-ce que l’Association Familiale pour l’Éducation – AFE ?

Fondée en 2008 par un groupe de parents, l’AFE est une association libanaise à but non lucratif. Elle a pour mission de sauvegarder et promouvoir  les valeurs familiales et éducatives qui contribuent à l’épanouissement de chaque personne et au développement d’une société plus juste et plus humaine.

L'AFE est membre de l’IFFD, International Federation for Family Development, ONG reconnue par  l'Organisation des Nations Unies (ONU) et présente dans trente pays du monde sur les cinq continents. L’IFFD a un siège au sein du Conseil Economique et Social des UN (ECOSOC).

L’Orientation Familiale - activité principale de l’AFE – aussi appelée «école des parents » est un programme de l’IFFD animé par des parents qui se sont formés aux fondements de l'éducation et aux techniques d'animation. Forts de leur expérience, ils se mettent au service d'autres parents, pour leur permettre de mieux connaître leurs enfants, de réfléchir à leur projet éducatif et de le mettre en œuvre. Leur approche, basée sur une vision optimiste de l'éducation, est centrée sur l'épanouissement de l'enfant et  aide les parents à améliorer leur capacité d'observation dans la famille grâce à la méthode des cas.

Pour en savoir plus : www.facebook.com/OFLiban

all news