? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Le bébé a-t-il besoin d’une tablette ?
vendredi 13 mars 2015
 Technologie

 

 

Le bébé a-t-il besoin d’une tablette ?

 

Le fait de livrer le bébé dès le plus jeune âge aux écrans est de plus en plus répandu. Vu la pression commerciale, les parents sont de plus en plus convaincus des répercussions positives de l’écran sur le langage et l’éveil de leurs enfants.

Doit-on livrer les bébés aux écrans dès leur plus jeune âge ?

Interview avec Mme Janine BUSSON,  fondatrice et présidente de l’association ‘Enfance-télé : danger ?’ .

 

Un bébé a-t-il  besoin d’un écran ?

Non, fût-il le plus performant ! A quoi bon lui proposer dès le plus jeune âge un  écran qui le capte, l’isole, pour lui proposer  sans cesse de nouvelles images, puis lui vendre de nouveaux produits dont il deviendra dépendant ?

 

Comment expliquer le succès commercial de la tablette?

Des campagnes publicitaires pour des tablettes numériques tendent toujours à convaincre les parents de l’utilité du produit pour développer le langage  et la performance du bébé. Ainsi ces tablettes sont-elles considérées supérieures aux parents ! Il y a même un transat  avec iPad incorporé qui a été lancé  aux Etats-Unis !! Mais rassurons-nous : l’académie de Pédiatrie a demandé qu’il soit retiré du marché.

 

Conseillez-vous les tablettes aux moins de 2 ans ?

Les bébés, livrés aux écrans Baby-sitter qui les conditionnent à la consommation, mais aussi à des réponses stéréotypées, sont privés des relations et expériences indispensables à leur développement.

Avant 4 ans, la tablette est déconseillée par les spécialistes qui rappellent que l’Enfant a tout à gagner à apprendre par l’expérience naturelle qui va solliciter tout le corps et les sens de l’Enfant, qui va lui apprendre l’échec et la persévérance et les lois de cause à effet.

À partir de quatre ans, une initiation occasionnelle en présence des parents peut être éventuellement envisagée, mais il faudra attendre six ans avant de laisser l'enfant jouer seul (et ponctuellement), car, avant cet âge, le jeu peut devenir rapidement compulsif.

 

La tablette n’a-t-elle pas d’effets positifs sur le développement de l’enfant ?

La tablette constitue un frein au développement de l’enfant car elle fait appel aux réflexes. En général on apprend en manipulant, alors que la tablette robotise l’enfant en l’enfermant dans un système de questions/réponses. Tout son développement psychomoteur est affecté. Il croit être performant alors que c’est la tablette qui termine son geste (ainsi pour les puzzles) et l’Enfant ne s’exerce pas dans l’espace.

D’autres problèmes comme les troubles du sommeil et la myopie viennent s’y rajouter…, la lumière bleue des écrans est incriminée, elle abaisse le taux de mélatonine qui est l’hormone du sommeil. 2 heures d’exposition entraîneraient une chute de plus de 20% de la précieuse hormone.

 

Il existe cependant des tablettes interactives. Qu’en pensez-vous ?

La relation est très importante dans le développement de l’enfant. Les tablettes peuvent être interactives, il est vrai, mais elles ne proposent pas d’échange avec l’enfant. Il a l’illusion d’être tout-puissant, il fait tout pour gagner, il refuse qu’on lui dise non, il préfère s’isoler pour continuer son « activité ».

Cet écran l’empêchera  surtout d’être en relation avec ses proches et son environnement, excluant ainsi  les expériences affectives, sensorielles et motrices indispensables à son développement. Une étude américaine alerte « Les enfants n’utiliseraient plus suffisamment les muscles nécessaires à l’apprentissage de l’écriture. »

La tablette apprend-elle le langage ?

L’enfant apprend à parler parce qu’on lui parle d’une certaine façon, plus lente et précise, qu’on le regarde, qu’on le sollicite, qu’on accompagne le geste avec la parole et la direction du regard. A contrario, une tablette qui montre un chat, qui dicte et répète  « CHAT » ne pourra empêcher l’enfant, distrait par un bruit à la fenêtre  de porter son regard vers cette fenêtre et  de découvrir un OISEAU  qu’il appellera « CHAT » !

 

Le bébé a cependant l’air d’être émerveillé par les images de l’écran…

Bien sûr, elles sont construites pour cela. L’enfant est curieux, il est surtout un imitateur confirmé, il s’intéresse à tout ce qui constitue son  entourage.  Il est attiré par la lumière, le mouvement, le bruit, et sera certainement aussi émerveillé par une un jardin, un aquarium  ou un jeu coloré que par la tablette. La manipulation des objets lui permettra cependant d’explorer « vraiment » son entourage pour apprendre et développer son estime de soi.

Attention ! L’épaisseur réduite des  tissus des enfants  favorise une pénétration plus profonde du rayonnement électromagnétique. La durée accrue de leur exposition aux écrans détermine des risques  encore plus importants pour leur santé.

 

Votre dernier mot aux lecteurs d’Allô Parents en tant qu’éducatrice ?

Hormis la baisse du niveau de langage et de concentration des élèves, on remarque une augmentation des actes violents. L’enfant est un imitateur. Il regarde les émotions sur les visages des personnages fictifs de la tablette et perçoit cette violence comme réelle. D’après le rapport de Blandine KRIEGEL, il la ressent comme réelle. Une étude IRM fait apparaître que la zone activée dans ce cas est la zone de souffrance réelle.  Afin de s’en protéger, il finit par y être désensibilisé, d’où ses gestes impulsifs et agressifs. Il reproduit tout simplement ce qu’il voit à l’écran !

 

------------------------------------------------------------------------

 

 

 

all news