? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Comment prévenir les agressions sexuelles ?
jeudi 30 avril 2015

 

Comment prévenir les agressions sexuelles ?

Les parents sont souvent déboussolés face aux éléments de la sexualité. Que dire à mon enfant? Comment lui expliquer que son corps lui appartient et qu’il doit le protéger ?

Interview avec Mme Yara DOUMIT-NAUFAL, assistante sociale scolaire et thérapeute familiale systémique.

 

Quel est le fondement de la prévention des agressions sexuelles ?

Les enfants ont  besoin d’entendre parler d’amour bien avant d’écouter des histoires de transgression. Les parents doivent apporter les bonnes réponses face aux questionnements  de l’enfant. Ils peuvent même s’appuyer sur des livres adaptés à son âge pour faciliter leur tâche.

Le fondement de la prévention serait d’apprendre à l’enfant à se connaître, à prendre soin de soi, à se faire confiance, à se respecter, à exprimer ses émotions et à communiquer avec les autres. Donc la construction d’une bonne estime de soi et la préservation de l’intimité de l’enfant seraient l’assise de toute prévention.

 

Comment expliquer pratiquement à l’enfant le concept de prévention ?

De façon générale, les parents expliquent à l’enfant que son corps lui appartient et qu’il peut refuser qu’on le touche ou qu’on le caresse.

Les parents devraient faire le point entre l’intime, le privé et le public en donnant des exemples de la vie quotidienne : par exemple  on ne fait pas pipi/caca devant les autres, c’est intime. On ne se déshabille pas dans la rue et quand on va à la plage, le maillot de bain couvre certaines régions de notre corps plus intimes que les autres. Ces zones, personne ne peut les toucher même pour jouer. Sauf la personne qui veille sur ton hygiène corporelle jusqu’à ce que tu sois capable de prendre le bain par toi-même. En cas de maladie, nous t’accompagnerons chez le médecin, et ce dernier en notre présence pourrait t’ausculter.

Les parents lui montrent qu’il a le droit de refuser d’être approché par une personne s’il ressent de l’inconfort ou un malaise, et l’amènent à être à l’écoute de ses propres sentiments dans diverses situations. Il doit oser dire le Non (« je ne veux pas prendre ce câlin ni donner un bisou ») si à l’intérieur il sent un « Non ».

Comment inciter l’enfant à parler de ses expériences ?

Les parents devraient apprendre à l’enfant à faire la différence entre les bons et les mauvais secrets, les secrets qui sont agréables à garder pour soi et les secrets qui nous rendent tristes et qu’il est important de révéler même si on nous demande de ne pas le faire. Les secrets qui nous gênent doivent être révélés à des personnes de confiance.

Faut-il parler plus explicitement des agressions ?

Les parents amènent l’enfant à identifier les personnes de confiance auprès desquelles il peut se confier. Ils peuvent lui expliquer selon son âge qu’il y a dans la société des personnes malades qui essaient d’approcher d’une mauvaise manière les enfants , que l’acte de ces personnes est considéré comme un crime fortement réprimandé par la loi et que ces personnes vont en prison pour de tels actes.

Le but ultime consiste à rendre l’enfant moins vulnérable sans toutefois l’amener à stigmatiser son entourage.

 

 

Conseils aux parents :

1- Ne laissez jamais un enfant sans réponse, cela peut être angoissant pour lui.

2- Si vous n’êtes pas à l’aise avec ce sujet ou si vous manquez de réponses, donnez-vous un peu de temps en expliquant à l’enfant que vous allez trouver la bonne réponse. Demandez l’avis d’un spécialiste ou consultez une référence fiable puis revenez à l’enfant avec la réponse.

3- Si votre enfant a subi des agressions, prenez au sérieux ce qui s’est passé, consultez un spécialiste et ne vous dites pas que le temps fera l’affaire. Ce sont des blessures qui peuvent durer à vie s’il n’y a pas une bonne prise en charge.

4- Ne vous suffisez pas à ce que l’école peut apporter comme réponse à votre enfant. L’éveil sexuel et la sensibilisation aux agressions est une tâche qui relève primordialement des parents. L’école viendra plus tard compléter quelques notions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

all news