? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
L’intimidation dans les écoles...
jeudi 17 septembre 2015
 Cadre scolaire

 

L’intimidation dans les écoles: comment agir ?

 

L'intimidation est un problème grave  aux conséquences durables.

Elle est surtout fréquente  dans les écoles qui manquent de bonne supervision pendant les pauses, dans celles qui ne font pas respecter systématiquement le règlement et dans celles dont les enseignants sont indifférents au harcèlement.

Interview avec Dr Mona OSMAN, médecin de famille à l’AUBMC.

 

 

 

Comment définir l'intimidation à l'école?

C’est une forme intentionnelle d'agression qui met en jeu  un ou plusieurs écoliers cherchant à harceler ou à blesser un enfant  plus jeune ou moins puissantElle concerne tous les âges et a lieu dans différents locaux de l’école (aire de jeux, salle de classe, toilettes...). On la retrouve aussi  chez les adultes dans les lieux de travail.

 

Quelles sont les formes d’intimidation dans nos écoles ?

 

• L'intimidation physique: coups de main, coups de pied, destruction de biens …

• L'intimidation verbale: injures, taquineries, menaces…

• L'intimidation psychologique ou sociale: rumeurs à propos de l'enfant, exclusion d'un groupe, manipulation… 

• L’intimidation électronique: l’utilisation d’internet (sites web, emails, photos et vidéos postés),  de messages téléphoniques et de réseaux sociaux pour répandre des rumeurs ou menacer l’enfant.

 

   
 

Qui est prédisposé à  être victime d’intimidation ?

·         Les enfants perçus comme différents par leurs pairs (obèses ou très maigres, de race différente, de classe socioéconomique inférieure, avec un code vestimentaire différent…).

·         Les enfants considérés comme « faibles » et ne pouvant se défendre.

·         Les élèves les moins populaires qui ont peu d’amis ou viennent d’intégrer l’école.

·         Les enfants anxieux et dépressifs qui ont une faible estime de soi.

·         Les enfants qui souffrent d’un handicap intellectuel ou d’un retard de développement.

 
 
 

Qui est prédisposé  à être intimidateur ?

·         Les enfants impulsifs, frustrés et manquant d’empathie.

·         Les enfants agressifs qui portent une attitude positive envers la violence.

·         Les enfants en quête de popularité  qui aiment prendre les autres en charge.

·         Les enfants victimes de problèmes familiaux  et manquants  de supervision parentale.

·         Les enfants exposés à des situations d’intimidation, ayant des amis qui intimident d’autres.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Quels sont les effets de l’intimidation?

L’enfant harcelé se sent humilié et perd de son estime de soi. Il peut souffrir de blessures (en cas d’intimidation d’ordre physique) et de symptômes comme la nausée et l’anorexie.  Il a souvent du mal à se concentrer et refuse de fréquenter l’école.

A long terme ses résultats scolaires sont affectés, il est à risque de développer une dépression, une anxiété ou des pensées d’automutilation comme le suicide. Il est également prédisposé à l’abus d’alcool et de drogues.

 

Quant aux  intimidateurs, ils  se sentent puissants et efficaces sur le court terme, mais sont plus susceptibles de se livrer à d'autres comportements antisociaux à l'âge adulte (vandalisme, consommation de drogues..). Ils auront du mal à  trouver un emploi et à être  engagés dans des relations stables au niveau personnel.

 

Avons-nous des statistiques au niveau national?

 

Près de 20% à 65% des enfants d'âge scolaire ont été verbalement ou physiquement malmenés durant les 30 derniers jours selon les études menées en région méditerranéenne orientale. Les garçons, les jeunes adolescents ainsi que les  enfants de conditions socio-économiques inférieures sont les plus susceptibles d'être des victimes de l'intimidation.

Au Liban, l'enquête sur la santé mondiale des étudiants en milieu scolaire menée en 2011 montre que 25,1% des élèves des classes de 5ème,  4ème  et 3ème  (35% des garçons et 16,4% des filles) ont été victimes d'intimidation sur un ou plusieurs jours au cours des 30 derniers jours.

 

Comment peut-on prévenir l’intimidation?

• Créons un environnement chaleureux et positif  chez soi et à l'école.

• Agissons en tant qu’adultes – parents, enseignants, membres du personnel scolaire- comme des modèles positifs en termes de relations sociales et d’apprentissage scolaire.

• Soyons cohérents et fermes dans l'application des règles comportementales.

Quelles sont les stratégies à suivre par les parents?

Pour aider vos enfants avant que la situation ne dégénère, détectez les signes avant-coureurs de l'intimidation:

• la perte ou la destruction d’objets personnels.

• le retrait social et l'évitement de certains amis.

• les mauvais résultats scolaires et les excuses pour ne pas aller à l'école.

• les plaintes physiques fréquentes (maux de tête, maux d'estomac,  nausées).

• Les changements dans les habitudes alimentaires ou les habitudes de sommeil.

• Une faible estime de soi.

Ecoutez bien vos enfants et encouragez-les à partager avec vous leurs soucis. En cas d’intimidation contactez l’administration de l’école et collaborez avec elle pour trouver une solution. Aidez l’enfant à reconstruire son estime de soi et apprenez-lui à surmonter et arrêter l’intimidation. Les conseils du médecin de famille ou du psychologue peuvent être utiles.

Les écoles devraient avoir une politique claire concernant l'intimidation. La réglementation doit être fermement et systématiquement appliquée.  Il est important que les écoles soutiennent  la victime de l'intimidation et non l'agresseur.

 

all news