? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Enfant phobique : ce qu’il faut faire…
mercredi 11 mai 2016
 Enfant phobique : ce qu’il faut faire et ne pas faire…

 

La phobie, ce n’est pas seulement la peur des araignées. Cela peut être extrêmement handicapant quand il s’agit d’agoraphobie, par exemple. La peur peut paralyser, couper le souffle et parasiter la vie quotidienne.

Interview avec Madame Alexandra de Sénéchal, grande phobique, cadre dans le monde de la finance et auteur du « Petit Manuel à l’usage des phobiques et de leurs proches ».

 

 

 

Quels sont les mots qu’il faut dire à la personne phobique ?

Il n’y a pas une recette magique, tout dépend de la phobie et de la psychologie de votre enfant.

Il faut trouver des paroles apaisantes, être dans l’empathie, sans en faire trop. Trouver le mot juste, ce qui est très difficile.

 

Y a-t-il des mots à éviter ?

Evitez les expressions toutes faites qui prendront aux yeux du phobique une connotation très négative. Par exemple : « Tu es fou ! » - curieusement, cela ne nous aide pas quand on a déjà peur de l’être ! -, « Réfléchis, tu ne risques rien ! » – bien sûr qu’on le sait, mais notre cerveau émotionnel se refuse à le croire.

 

Quelles sont les actions qu’il faut faire en présence d’une personne phobique ?

Il faut l’aider en s’adaptant aux circonstances ! Soit en éloignant ou éliminant dans la mesure du possible, ce qui crée la phobie. Soit en lui communiquant votre force en lui prenant la main. Soit en  essayant de capter son attention sur autre chose pour qu’il ne pense pas à ce qui lui fait peur – ce qui est très difficile ! Dans tous les cas, il faut dédramatiser la situation sans pour autant la nier et l’accompagner dans ce moment délicat.

 

Peut-on vivre avec sa phobie ou doit-on essayer de trouver une solution/un traitement ?

L’idéal est bien sûr de se débarrasser de ses phobies, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Il n’y a pas une technique miracle, ce sera à chacun de faire son cheminement personnel avec l’aide de ses proches et de thérapeutes compétents. Pour le cas des phobies simples, la guérison semble relativement aisée.

Par contre, pour le cas des phobies complexes, je pense qu’on peut les atténuer très fortement et apprendre à vivre avec celles qui restent. J’en suis le meilleur exemple : en dépit de phobies très envahissantes et permanentes, j’ai réussi à mener une vie normale et à réaliser un excellent parcours scolaire puis professionnel.

 

Peut-on prévenir les phobies ?

Non ! On ne peut que les guérir ! On doit intervenir le plus vite possible lorsqu’il y a une manifestation de phobie pour éviter qu’elle ne se renouvelle. Il faut en parler avec l’enfant, avec le pédiatre et en fonction envisager aussitôt quelques séances de thérapie. Plus on interviendra tôt, plus il sera simple et facile de guérir totalement.

 

Vos conseils aux lecteurs d’Allo Parents ?

Soyez optimistes, n’abandonnez jamais, même si le parcours est long et semé d’embûches. Soyez présents auprès de votre enfant, n’en faites ni une victime, ni un coupable. Aidez-le dans son cheminement, encouragez-le, félicitez-le pour toutes ses petites ou grandes victoires.

Dites-vous que sa sensibilité n’est pas qu’une faiblesse qui le handicapera toute sa vie, mais une force dont il peut tirer profit sur d’autres plans : contrôle de soi, créativité, imagination, etc.  


 

 

 

all news