? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Comment prévenir le harcèlement scolaire ?
jeudi 16 février 2017
 Comment prévenir le harcèlement scolaire ?

 

Vos enfants sont-ils impliqués dans des menaces, bousculades ou injures à caractère répétitif ?

Font-ils partie d’une bande qui cherche à isoler un camarade plus faible physiquement ou incapable de se défendre ?

Interview avec Dr Fadi MAALOUF, psychiatre d’enfants et d’adolescents à l’AUBMC.

 

 

 

Comment définir le harcèlement ?

 

Il s’agit d’une forme d’ une sorte de violence verbale, physique ou psychologique.

Les caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire sont le caractère intentionnel de l’agression et sa répétitivité.

 

Y a-t-il des statistiques concernant les cas de harcèlement dans nos écoles ?

Selon une étude menée par l’AUBMC à Beyrouth, 30% des élèves seraient concernés par le harcèlement scolaire. Ils sont soit victimes, soit harceleurs, soit les deux à la fois, car il n’est pas rare qu’un enfant, victime de harcèlement, cherche à intimider d’autres.

Le taux augmente-t-il d’année en année ?

Je ne pense pas que le taux augmente ou diminue. Par ailleurs il y a de nouvelles formes de harcèlement qui prennent de l’ampleur. Je parle notamment du cyberbullying, le harcèlement via les réseaux sociaux.

Filles et garçons sont-ils concernés de la même façon ?

Les filles sont plus touchées par l’intimidation de type verbal ou relationnel. Elles sont victimes de rumeurs et sont exclues de groupes de jeux. Les garçons sont plutôt victimes de harcèlement physique.

Les risques de harcèlement sont plus grands à l’école primaire et au collège chez les adolescents.

Quel est le rôle des parents dans la prévention du harcèlement ?

Les parents sont invités à créer un climat de confiance au foyer de sorte que l’enfant puisse s’exprimer au quotidien en se sentant écouté et sans être jugé. Il faudrait développer chez nos petits l’habitude de raconter leur journée en rentrant de l’école. Les parents pourront à leur tour raconter la leur. Quand l’enfant a du mal à parler spontanément posons-lui des questions.

Certains signaux d’alarme sont également à prendre en compte au niveau comportemental : l’enfant refuse d’aller à l’école, se plaint de maux de ventre et de nausée le matin, s’isole de plus en plus, devient anxieux…

Comment l’école peut – elle réagir pour éviter ce genre de comportements ?

Les écoles doivent mettre au point une stratégie garantissant une ambiance amicale. Ceci nécessite une vive collaboration entre la direction, les surveillants, les instituteurs et les parents d’élèves. Certains établissement affichent une tolérance zéro face au harcèlement: ils développent une culture scolaire où le harcèlement n’a aucune place.

Pratiquement, que conseillez-vous aux parents éducateurs? encadré

1. Les parents sont l’exemple à suivre pour les enfants : comme les relations entre adultes ne sont pas exemptes de harcèlement, il faudrait montrer le bon exemple.

2. Les parents doivent expliquer à leurs enfants les conséquences du harcèlement : victimes et harceleurs courent des risques psychologiques affectant les résultats scolaires.

3. Les parents doivent aider l’enfant à développer une bonne stratégie de résolution des problèmes : s’ils sont par exemple frappés, ils trouveront le moyen de réagir sainement sans avoir recours au harcèlement. Quand on a des méthodes alternatives on ne cherche plus à intimider les autres !

 

Comment se manifeste le cyberbullying ?

Les réseaux sociaux occupent une place importante dans a vie des jeunes. Il est d’ailleurs plus facile d’envoyer un message nocif que de le dire en face à face. Certains publient des commentaires violents, d’autres affichent sans permission des photos qui invitent à la moquerie au sein d’un groupe.

Selon la réglementation, Il faut avoir plus de 13 ans pour avoir un compte facebook, mais je conseille vivement aux parents de surveiller leurs enfants et de les éveiller au risque de la communication numérique.

Un dernier mot aux lecteurs d’Allô Parents ?

Les études que nous menons montrent que les personnes différentes comme les réfugiés sont les plus ciblés par le harcèlement. Une éducation dans le sens d’une plus grande ouverture d’esprit serait une bonne solution.

D’autre part, je conseille aux parents de signaler les cas de harcèlement à l’école qui recommandera un suivi psychologique si besoin.

all news