? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
L’intelligence émotionnelle (QE) : un phénomène de mode ?
mercredi 15 février 2017
 L’intelligence émotionnelle (QE) : un phénomène à la mode ?

L'intelligence émotionnelle (IE) est une forme d'intelligence que des centaines de chercheurs à travers le monde étudient depuis presque trente ans. Cette forme d'intelligence suppose que l'on peut raisonner à partir des émotions et produire en conséquence des comportements adéquats.

Interview avec Monsieur Christophe HAAG, professeur – chercheur en psychologie sociale, co-auteur de « Contre nos peurs changeons d’intelligence » (Albin Michel).

Comment expliquer pratiquement le QE ?

L'intelligence émotionnelle est une forme d'intelligence qui suppose la capacité à diagnostiquer son propre état émotionnel ainsi que celui d'autrui (on parle souvent de Check-up émotionnel) et la capacité à mettre en place une tactique émotionnelle afin de favoriser l'épanouissement personnel et collectif. Certaines personnes sont plus "douées » que d’autres (il s’agit d’une capacité mentale) pour « raisonner » à partir des émotions. L’intelligence émotionnelle, c’est une sorte de GPS intérieur qui vous guide dans vos choix. Certaines personnes suivent ce GPS, d’autres non.

L’actuel président de l’université de Yale est Peter Salovey, l’un des pionniers en matière de recherche scientifique sur le QE. On ne donne pas les manettes d’une université aussi puissante à quelqu’unqui n’aurait pas « révolutionné » son champ.

- Quel impact le QE a-t-il sur notre vie?

L'IE aurait un impact positif sur plusieurs facteurs tels que la santé, la performance au travail, et le niveau de bien-être d'un individu. Même s'il ne s'agit pas d'en faire le seul facteur explicatif du succès, il semblerait qu'il y contribue en grande partie.

- Le QE doit-il remplacer le QI?

QE sans QI n’est que ruine de l’âme comme QI sans QE n’est que ruine de l’esprit. Les deux sont complémentaires. Ne développer qu’un seul type d’intelligence c’est prendre le risque d’être psychiquement « boiteux". Mieux vaut marcher sur des deux jambescérébrales pour trouver l’équilibre.

- Comment mesure-t-on le QE ?

La grande majorité des tests que l’on retrouve sur le net ou dans des cabinets de consultants ne sont pas fiables.

Les tests dits "auto-évaluatifs » sont fortement biaisés du fait que le répondant se jauge lui-même, qu’il devine souvent le sens des questions et qu’il veut se montrer plus QE qu’il ne l’est en réalité.

Parmi les tests « fiables », on retrouve des tests "dits de performance" qui mesurent la performance d’un individu dans l’exécution de tâches et dans la résolution de problèmes « de nature émotionnelle ». Il y a des réponses justes, d’autres fausses. Difficile de tricher !

Quels sont les avantages d'un QE élève?

L’individu QE++ (comparé à l’individu QE--) :
– sécrète moins d’hormones de stress (cortisol);
– est capable de dompter son anxiété pour prendre, quand il le faut, des risques modérés dans sa vie
– a trois fois moins de chances de tomber en burn-out;
– souffre beaucoup moins de maux de dos, de ventre, et de tête,
– a plus confiance en lui ;
– a une vie de couple plus harmonieuse et moins conflictuelle;
– prend de meilleures décisions que la moyenne, surtout lorsque la décision est à enjeu;
– est capable de repérer très vite les informations « clés », celles qui comptent dans une situation complexe et stressante ; – peut mettre ses émotions de côté si nécessaire ; il n’est pas sentimentaliste mais émotionnellement réaliste ;
– génère autour de lui/elle des relations sociales de bonne qualité ;
– possède une bonne santé mentale et physique, mar-quée par un sentiment de bien-être général;
– a une plus grande employabilité;
– est plus motivé, engagé et performant dans son travail ;
– fait de meilleurs choix de carrière ;
– a en règle générale un meilleur salaire et affiche un statutsocioéconomique supérieur;
– excelle dans des tâches créatives ;
– est moins sujet à certaines addictions (comme l’alcoolisme).

- Quel est le rôle de l'école à ce niveau?

Nous militons pour une éducation QE. L’équilibre émotionnel des enfants ne se construit pas uniquement dans le rapport parents-enfant. Souvent les parents se retrouvent démunis car aucun mode d’emploi ne leur est fourni à la naissance. C’est pourquoi l’école et les personnes qui l’animent – profs, staff académique – doivent jouer un rôle dans le développement QE de l'enfant en proposant, de la maternelle au collège, là où la malléabilité cérébrale de l’enfant est à son apogée, des programmes de développement des compétences émotionnelles. Car un enfant anxieux peut potentiellement plus facilement échouer à l’école et, plus tard, dans la vie professionnelle.

all news