? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Suis-je obsessionnel ?
lundi 10 mars 2014
 Psycho

 

Suis-je obsessionnel ?

Vous vous lavez les mains 10 fois par jour ? Vous  repassez chez vous à plusieurs reprises pour être surs que vous avez bien fermé la porte, ou éteint le feu sous la poêle ?

Peut-être souffrez-vous d’un trouble obsessionnel compulsif !

Interview avec Dr Michel NAWFAL,  MD MA, médecin et psychothérapeute.

 

Comment expliquez-vous ce caractère obsessionnel ?

5 à 10 % des personnes souffrent d’un trouble d’angoisse obsessionnel à sévérité variable. Ceci se traduit par le besoin de répéter certains comportements ou actions pour répondre à un certain doute et neutraliser l’angoisse de base.

A quel âge ce trouble commence-t-il ?

C’est une maladie mentale difficilement remarquable par les parents quand l’enfant est encore jeune. Elle commence assez tôt, en général à l’âge de l’adolescence vers 10 à 15 ans et affecte souvent la performance et les résultats scolaires de l’enfant.  En effet être toujours tourmenté et pris par une idée empêche la bonne concentration quoi que l’enfant soit à la base intelligent.

 

Quelles sont les causes de cette angoisse liée aux idées obsessionnelles involontaires ?

Il existe des facteurs héréditaires génétiques. En général un membre de la famille souffre du même trouble même si on ne le sait pas toujours.

Le facteur psychologique joue également un rôle très crucial car les expériences acquises durant le développement de l’enfant s’ajoutent à la prédisposition  génétique au trouble obsessionnel.

Quant aux facteurs sociaux et environnementaux stressants, ils favorisent et exacerbent  les symptômes.

Quels sont les exemples les plus remarqués d’après votre expérience ?

-          La contamination : l’obsession d’être contaminé sans preuve claire ou convaincante me pousse à me laver les mains selon un rituel répétitif.

-          Le « checking » : il s’agit d’un doute qui nous oblige à vérifier et revérifier.  Ai-je oublié les clés dans la serrure en sortant ou pas ? Ai-je fermement éteint le four ou pas ? Ai-je bien fermé la porte de l’appartement ?

-          Certaines personnes ont peur d’avoir composé le mauvais numéro au téléphone, ils reprennent le numéro et le rappellent à mantes reprises.

-          D’autres patients répètent une action pour éviter qu’une superstition ne devienne réelle.

Quelles sont les répercussions de trouble obsessionnel compulsif ?

Il s’agit d’un stress continu. L’augmentation de la sécrétion du cortisol et de l’adrénaline peut mener à des complications médicales comme la diminution de l’immunité, le diabète, l’hypertension… Cela indique que les troubles psychiques ont souvent des répercussions négatives sur la santé. Il est donc important de les traiter sérieusement.

D’autre part la vie pratique est affectée au quotidien car les patients sont préoccupés par ces idées invasives  et ses actions compulsives répétitives qui peuvent parfois durer des heures.

Faut-il traiter ?

Tant que le trouble est modéré, une simple psychothérapie comportementale repositionnera le patient sur la bonne voie. Des médicaments sont rajoutés dans le cas de situations extrêmes paralysantes.

 

 

 

all news