? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Qu’est-ce qu’un enfant en difficulté ?
mercredi 20 décembre 2017
 Qu’est-ce qu’un enfant en difficulté ?

 

Le mot « difficulté » recouvre une très large gamme de situations. Il peut sembler regrettable de ne pas avoir plus de nuances pour différencier les types de difficultés mais ceci permet de garder à chaque élève toutes ses chances d’évoluer sans être enfermé dans une catégorie.

Interview avec Mme Nayla ABI AAD, éducatrice spécialisée.

 

 

 

 

 

Quel est l’objectif de l’enseignant ?

Aider tout élève à apprendre à utiliser ses propres atouts pour contourner les difficultés !

En effet, les Pédagogies Nouvelles qui s’appliquent de plus en plus encouragent les chaque élève à découvrir la stratégie qui lui convient pour mieux apprendre, contrairement au système d’enseignement plus classique qui tend à obliger tous les élèves à suivre un fonctionnement unique.

Cette approche fait tomber un certain nombre de blocages, particulièrement chez les élèves “en difficulté”.

Or l’enfant peut nous surprendre des fois par sa volonté de se dépasser.

 

 

 

Quelles sont les difficultés les plus rencontrées ?

L’enfant peut présenter un trouble de l’apprentissage ou encore une difficulté d’apprentissage. Mais on peut dire aussi qu’il est “en difficulté” pour un trouble de comportement ou un trouble auditif, visuel, etc.

La gamme est très large ; chaque élève peut être à un moment donné en difficulté scolaire. .

Dans les écoles françaises, le terme “élève en difficulté” a été d’ailleurs remplacé en 2017 par “élève à besoins spécifiques”. Formule jugée plus positive et désignant l’engagement de l’école envers l’enfant (en relevant ses besoins) et non son jugement.

 

 

 

 

Comment différencier un trouble de l’apprentissage et une difficulté d’apprentissage ?

Les troubles concernent des situations chroniques telles que les fameuses “Dys” (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie, dysgraphie, etc.).

Ils ne sont pas passagers et peuvent devenir un obstacle à l’apprentissage si on n’y prend pas garde. Des séances d’orthophonie ou de psychomotricité peuvent donner à l’enfant les moyens de réussir.

Les troubles visuels et auditifs sont tout autant des causes d’échec scolaire lorsqu’ils ne sont pas détectés et traités.

Quant aux difficultés, elles concernent un grand nombre d’enfants à un moment donné de leur vie (cela peut drer des mois ou des années).

 

 

 

Les difficultés peuvent être 

1. d’ordre affectif ; l’enfant vit une période déstabilisante en famille (voyage, déménagement, décès, naissance, divorce...). Il est absent (par la pensée), s’implique moins en classe et évite parfois de venir à l’école

2. d’ordre relationnel ;

-La différence des habitudes et des mentalités met l’enfant sensible mal à l’aise parmi ses pairs.

-Les habitudes familiales donnant à l’enfant le droit de décider pour les adultes lui causent en classe une frustration récurrente.

-La relation fusionnelle à l’un des parents et le manque d’autonomie (pour les plus jeunes) rendent l’adaptation à la vie de groupe plus difficile.

-Les attitudes individualistes génèrent un sabotage du but de tout travail. L’enfant peut alors développer soit une mauvaise estime de soi soit le sentiment déplacé d’avoir toujours raison et d’être incompris ou mal aimé.

3. de l’ordre des compétences faiblement développées : mémoire, concentration, écoute, travail en groupe, orientation dans l’espace, compréhension du « métier d’élève », manque de stratégies de pensée et de travail efficaces…

 

 

 

 

Qui détecte la difficulté chez l’enfant ?

Les parents sont les plus présents et les plus proches de l’enfant. Il sont en général les premiers informés lorsque la difficulté est d’ordre affectif et relationnel, ils arrivent souvent avec ce type de constatations ; « mon enfant n’est pas à l’aise dans sa classe ».

Quant à l’enseignant, il voit l’enfant dans son milieu scolaire et en groupe. Il compare ses performances à celles attendues et peut mieux cerner le type de manques ou de sous-performances, sans pour autant en savoir l’origine.

La mise en commun entre l’équipe pédagogique et les parents aboutit à une analyse plus fine du problème et à la mise en place de solutions.

 

Quelles sont alors les étapes à suivre ?

Si le souci est palpable (par exemple un trouble du langage), il faudrait rencontrer un spécialiste qui posera le diagnostic en vue d’aider l’enfant.

Les difficultés plus complexes nécessitent l’intervention du psychologue de l’école ou d’un spécialiste faisant partie de l’équipe pédagogique.

Le besoin de l’élève sera précisé en vue de mettre en place les adaptations adéquates. Par exemple, dans le cas d’un problème du comportement, un contrat est rédigé avec l’élève et ses parents afin de repréciser le comportement attendu de l’élève de sorte qu’il soit soutenu dans ses efforts.

all news