? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Identité sexuelle et jouets
jeudi 15 décembre 2011

 

Identité sexuelle et jouets

 

Jouets pour filles, jouets pour garçons… est-ce toujours le cas et comment pouvoir encourager le bon positionnement identitaire de nos enfants ?

Nos questions au Dr Fadi MAALOUF, psychiatre d’enfants et d’adolescents exerçant au Centre Médical de l’Université Américaine de Beyrouth (AUBMC).

 

 


- A quel âge l’enfant est-il conscient de son sexe?

L’identité sexuelle se forme en général à l’âge de 5 ans. Il y a même des enfants qui sont capables de s’identifier en tant que filles ou garçons plus tôt.

- Filles et les garçons sont-ils réellement  intéressés par des jeux différents?


Le développement musculaire et cérébral n’est pas le même chez la fille et chez le garçon, ce qui explique leur intérêt pour des  jeux différents. De plus, les filles ont tendance généralement à imiter leurs mères et sont plutôt intéressées par les jouets en rapport avec la  "maison" (jouets de cuisine, maquillage, …), alors que les  garçons sont plus susceptibles d'être intéressés par les camions, les voitures et le sport.

- A quel âge commencent-ils à  avoir un goût différent?

Typiquement les différences commencent à émerger quand l’enfant a entre 3 et  5 ans, mais il est important de mentionner que chaque  sexe peut vouloir explorer les jouets de l’autre sexe, surtout quand il existe des frères et sœurs au foyer. Une fille de 5 ans aimerait bien jouer au football avec son grand frère de 8 ans et cela est très normal.


- Les parents ont-ils à intervenir si leur enfant préfère les jouets dédiés à l’autre sexe?

Non, ils  ont juste à s'assurer que l’enfant est bien exposé à tout genre de jouets et d’activités afin qu’il puisse choisir ce qu’il préfère.


Si les parents remarquent que l'enfant est intéressé par les jouets de l’autre sexe et si ce dernier exprime d’une façon claire son refus de s’identifier à son propre sexe et son désir d’être plutôt autre, cela pourrait suggérer  un trouble d'identité sexuelle  (Gender Identity Disorder) et les parents devraient demander une aide professionnelle. Le fait de préférer les jeux de l’autre sexe n’est aucunement à lui seul une preuve de trouble d’identité.

 

- Que faire si un enfant avoue jouer exclusivement avec des amis du sexe opposé à l'école?


Comme indiqué plus haut, il faut que l’enfant soit exposé aux deux sexes (copains et adultes).  Par exemple si l’un des parents est absent du foyer (décédé ou travaillant à l’étranger), il est important d'avoir à proximité un autre membre de la famille, adulte du même sexe que l'enfant, afin que ce dernier puisse s’identifier à lui.

Nous n’encourageons les parents à intervenir que s’il s’agit d’un enfant âgé entre 6 et 12 ans dont le comportement est accompagné d’un refus bien clair du type : "Je ne suis pas un garçon"  pour les  garçons ou «je suis un garçon, je veux un zizi" pour les filles.


- Le slogan "rose pour les filles / bleu pour les garçons" est-il fondé psychologiquement?

Pas du tout, il n'a aucune implication psychologique ou sociale.
 
-  Certains  comportements des parents peuvent-ils  affecter le positionnement identitaire  de l'enfant ?

 

Si les parents tendent à élever l'enfant d'un sexe donné comme s’il était  du sexe opposé, cela pourrait avoir une répercussion sur son positionnement. Le risque se présente dans le cas de parents  qui, après avoir eu 2 ou 3 enfants du même sexe,  espèrent en avoir un du sexe opposé. Si cette nouvelle naissance ne répond pas à leur souhait, ils encouragent l’enfant à utiliser des objets réservés au sexe opposé, souvent sans s’en  rendre compte.

- À la naissance d'un petit frère, l'aîné quitte ses propres jouets par jalousie et s’attache à ceux de son frère. Combien peut durer cette phase et doit-on la tolérer ?


Ceci est parfaitement normal et peut durer des mois pour certains, quelques années pour d’autres. Il est donc important de tolérer ce type de comportement. D’autre part il faut expliquer à l’ainé qu’ils sont tous les deux très spéciaux et différents : il y a certaines choses que lui seul est capable de faire. Il ne faut pas hésiter à  lui organiser des activités en l’absence du plus jeune.



- Devons-nous encourager les enfants à s’amuser avec des jouets agressifs comme des pistolets?

 

L’enfant peut bien entendu explorer ce genre de jouets mais il faut veiller à ce que la violence suggérée ne soit pas perçue comme étant  une chose normale.

- Dans le cas de jumeaux, est-il conseillé d’offrir des jouets et des vêtements identiques ou vaut-il mieux différencier?

Il n'y a pas de bon ou de mauvais choix. Il est cependant essentiel de garder aux enfants le choix et de se fier à leurs préférences quand leur âge le leur permet.

.


 

- Quels sont les avantages et les inconvénients des jeux vidéo ?

Les jeux vidéo sont assimilés à une activité ludique qui plait bien aux jeunes. Ils peuvent cependant générer des troubles de l’attention et  pousser l’enfant à délaisser l’activité physique ainsi que les devoirs de classe si nécessaires à son épanouissement. Sans oublier qu’il s’agit d’un jeu solitaire dépourvu d’interactions avec le milieu extérieur  (amis, parents, frères, sœurs …) et favorisant un mode de vie asocial.

Il faut donc que les parents veillent à ce que le temps dédié à ces jeux soit limité, notamment pendant les périodes scolaires. Ils doivent également surveiller autant que possible le contenu de ces jeux.

D’autre part nous encourageons les parents à consacrer plus de temps pour jouer avec leurs enfants : cela leur permettrait d’une part de passer des moments de qualité en famille et d’autre part de favoriser l’activité physique en optant par exemple pour une partie de foot…

 

all news