? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
L’allaitement maternel à votre portée …
mercredi 6 juin 2012
L’allaitement maternel à votre portée …
 
L’OMS recommande l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de la vie du bébé.
Comment explique-t-on le nombre croissant de mères qui allaitent ?
Interview avec Mme Corinne DEWANDRE, ancienne Présidente de La Leche League France, et mère ayant allaité ses quatre enfants avec beaucoup de bonheur.
 
Comment est-on passé au biberon ?
Le bébé humain est un petit mammifère et la nature a donc prévu que sa maman l’allaite. Pendant des milliers d’années, la question ne se posait pas. Il existe bien la légende de Romulus et Rémus, allaités par une louve, mais les essais pour nourrir les bébés humains par le lait d’un autre animal aboutissaient pratiquement toujours à un échec, c’est-à-dire la mort du bébé.
Au XXème siècle, l’homme a fait des progrès industriels considérables et a finalement pu trouver comment transformer le lait de vache pour qu’il ne devienne plus dangereux pour le bébé. L’allaitement a donc perdu sa place au bénéfice de cette nouvelle invention qu’est le biberon. Ce changement s’inscrit aussi dans une nouvelle mentalité de contrôle médical : on veut mesurer, peser, vérifier. Ce qui était jusqu’alors naturel et facile devient tout à coup l’objet de doutes et de craintes.
Toutes les femmes sont-elles capables de produire du lait ?
Avec un peu de soutien, toutes les femmes, à de très rares exceptions, peuvent produire suffisamment de lait pour nourrir leur bébé exclusivement six mois et poursuivre l’allaitement si elles le souhaitent par la suite, en complément d’une alimentation diversifiée, à partir de 6 mois.
Pourquoi certaines sont-elles incapables de le faire ?
On estime qu’environ 1 à 5 % des femmes sont incapables de produire suffisamment de lait, que ce soit à cause d’une malformation, d’une chirurgie de réduction mammaire, d’un déséquilibre hormonal ou d’une prise de contraceptif hormonal.
Quels sont les avantages de l’allaitement ?
Quand elles choisissent d’allaiter leur bébé, les mamans lui donnent un départ dans la vie le plus sain possible (les bébés allaités présentent moins de risques de diarrhées, d’allergies, de problèmes ORL, mais aussi moins de risque d’obésité à l’âge adulte, d’appendicite, de diabète…).
Au-delà des aspects de santé, allaiter son bébé permet de nouer une relation particulière avec lui. La mère allaitante produit des hormones de bien-être, lui permettant de se consacrer avec bonheur à l’accueil de son nouveau-né. Tous deux sont comme connectés l’un à l’autre, laissant bien sûr une place de choix au papa, celui de protéger la mère et l’enfant, d’encourager leurs retrouvailles et vivre paisiblement son rôle de père ces premiers temps de la rencontre familiale.
L’allaitement est-il réservé aux femmes qui ne travaillent pas ?
De nombreuses femmes qui travaillent parviennent à poursuivre l’allaitement de leur bébé au-delà de leur reprise du travail. Une reprise plus tardive facilitera les choses, car d’une part la lactation sera bien lancée, d’autre part le bébé aura acquis une certaine pratique de succion et la différence entre le sein et le biberon le gênera moins.
Le secret pour pouvoir continuer longtemps l’allaitement, c’est d’allaiter à plein temps à chaque fois que la mère et le bébé sont ensemble (matin, soir, mais aussi nuit et week-end à temps plein, afin que le sein soit le plus stimulé possible) et constituer des réserves de lait que la mère pourra congeler et faire dégeler par la personne qui s’occupera du bébé. Le lait maternel se conserve très bien du fait qu’il est vivant, jusqu’à plusieurs heures à température ambiante et plusieurs jours au frais (et plusieurs mois au congélateur).
L'allaitement présente-t-il des inconvénients ?
Certaines femmes n’aiment pas l’idée même d’allaiter, par pudeur ou parce qu’elles-mêmes, n’ayant pas été allaitées, se sentent gênées par ce geste. Il faut respecter les limites de chaque mère et reconnaître qu’on a chacune notre histoire personnelle unique, nos besoins et notre relation unique avec notre bébé. J’étais moi-même assez pudique, et j’ai été très heureuse de découvrir qu’il était possible d’allaiter un bébé par le bas du T-shirt, ce qui était bien plus discret. Allaiter son bébé implique souvent aussi de passer des nuits entrecoupées, car le lait maternel est bien plus digeste (car plus adapté) que le lait de vache. Une idée qui peut aider les mères à retrouver rapidement le sommeil, c’est de garder le bébé à portée de mains pendant les premiers mois où il se réveille la nuit, de l’allaiter couchée et de le remettre dans son petit lit rapidement après la tétée. D’expérience, on n’est bien moins fatiguée que lorsqu’on a du se lever.
 
Faut-il se culpabiliser si on prend des médicaments qui empêchent l'allaitement ?
Dans la grande majorité des cas, le médecin pourra trouver une alternative médicamenteuse conciliable avec l’allaitement. La « Leche League » est une association internationale qui a vocation à soutenir et informer les mères, à les accompagner dans leurs choix, quels qu’ils soient. Le site de l’association en France propose de très nombreux articles et témoignages sur tous les aspects de l’allaitement et du maternage. Son adresse : www.lllfrance.org
Les mères peuvent soumettre leurs questions directement sur le site.
all news