? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
L’intimidation, un phénomène courant dans nos écoles
mercredi 19 septembre 2012
 
 
L’intimidation, un phénomène courant dans nos écoles
L’intimidation est un phénomène assez répandu chez les enfants. Il est généré par un déséquilibre de forces entre deux protagonistes où celui qui s’estime avoir plus de pouvoir attaque l’autre, plus fragile, intentionnellement. Il ne s’agit donc pas d’un accident anodin.
Comment protéger nos enfants contre l’intimidation ?
Interview avec Mme Yara DOUMIT-NAUFAL, assistante sociale scolaire et thérapeute familiale systémique.
 
 
 
Comment se manifeste l’intimidation ?
 
Elle peut se manifester de différentes manières: verbalement (insulter, injurier, s’adresser avec ironie, donner des surnoms blessants…), physiquement (taper, bousculer, donner des coups, lancer des objets dans la direction de l’autre…) et/ou par le biais de l’aliénation sociale (isoler, faire circuler des rumeurs, se moquer du regard ou par des gestes dévalorisants,…).
 
Les enfants témoins jouent-ils un rôle particulier ?
 
Ils jouent un rôle aggravant ou allégeant dépendamment de leur complicité avec la personne qui intimide ou celle qui est intimidée, dépendamment de leur rôle de sauveur ou d’intermédiaire neutre.
 
Les garçons ou les filles sont-ils les plus concernés ?
 
Garçons et filles sont touchés dans des proportions égales. Alors que les garçons ont recours le plus souvent à la force physique, les filles quant à elles préfèrent l’aliénation sociale et l’intimidation verbale.
En général, l’intimidation a lieu à des endroits et à des moments où la loi ne fait pas règle et où les garants de la loi ne sont pas présents. A l’école, par exemple, elle se manifeste aux toilettes, durant les intercours, durant la récréation dans les zones les moins surveillées.
 
Comment les adultes doivent-ils réagir ?
 
L’intimidation n’est pas un incident anodin, cependant, les adultes la traitent comme si c’était un événement accidentel ou comme si c’était un simple conflit intentionnel entre élèves. La problématique est si compliquée qu’une simple réprimande ne la résout pas.
 
Que notre enfant pose un acte intimidateur, a été victime d’une situation d’intimidation ou en a témoigné, nous avons un rôle crucial afin de déjouer la dynamique intimidatrice et cela pour différentes raisons :
-         Nos enfants apprennent à traiter avec les autres en suivant les modèles de conduite des adultes qui les entourent.
-         Nos enfants ont souvent besoin du support des adultes pour pouvoir mettre fin à un épisode d’intimidation ou y faire face.
 
 
Notre rôle en tant que parents :
 
-           Nous donnons le bon exemple à nos enfants en montrant empathie, respect et acceptation à l’égard de l’autre différent.
-           Nous résolvons nos conflits devant nos enfants sans avoir recours à la violence.
-           Nous invitons nos enfants à exprimer leurs sentiments de colère verbalement sans blesser les autres.
-           Nous restons présents et disponibles pour nos enfants : nous les écoutons à chaque fois qu’ils en ont besoin.
-           Nous restons attentifs à tout signe d’alerte qui pourrait indiquer un état de détresse ou d’alarme.
-           Nous invitons nos enfants à s’affirmer à chaque fois que c’est possible. L’affirmation de soi est une compétence qui s’acquiert par la pratique.
-           Nous favorisons l’intégration de nos enfants dans des groupes de pairs et des activités ludiques et sociales qui élargissent leurs intérêts et leurs habiletés.
-           Nous restons attentifs aux programmes télévisés et jeux vidéo auxquels nos enfants sont confrontés et à tout autre matériel qui pourrait véhiculer des messages de violences non appropriés à leur âge.
-           Nous intervenons dans les cas d’intimidation dont nous sommes témoins pour remettre la balance des forces et expliquer à nos enfants que de telles pratiques sont interdites.
-           Nous nous adressons à la direction de l’école lorsque nous sommes au courant d’un acte d’intimidation qui s’y est déroulé.
all news