? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Mon enfant n entend plus!
dimanche 27 janvier 2013

La baisse de l’audition, ou hypoacousie (qu’on nomme  aussi surdité) chez les      enfants, représente un des motifs de             consultation les plus fréquents pour les         généralistes, les médecins de famille, les pédiatres et les Oto-Rhino-Laryngologistes (ORL).

 

Interview avec Dr Simon RASSI, Professeur Assistant en ORL Pédiatrique à l’hôpital Hôtel-Dieu de France- Beyrouth et à la Faculté de Médecine de l’USJ.

 

 

 

Y a-t-il une échelle de classement de la baisse auditive ?

 

On classe la baisse auditive en légère (20-40 dB de perte), modérée (40-70 dB), sévère (70-90 dB), profonde (90-120 dB) et totale en fonction du degré de la perte auditive.      

 

Quelles peuvent être les causes de cette baisse auditive ?

 

Celle-ci peut soit exister à la naissance (surdité congénitale) et dans ce cas c’est l’oreille interne qui est souvent affectée, soit apparaitre après la naissance et dans ce cas il s’agit le plus souvent d’une otite séreuse c’est-à-dire qu’il y a une collection liquidienne derrière le tympan (sans douleur et sans fièvre, à la différence de l’otite moyenne aigue) faisant suite à un rhume dans la plupart des cas. 

L’otite séreuse est la plus fréquente cause de surdité chez l’enfant. Elle provoque une baisse auditive légère à modérée.

 

 

Comment détecter cette déficience?  (encadré)

           

Le diagnostic se fait souvent par les parents quand l’enfant :

-          augmente le volume sonore de la télévision ou de la radio,

-          ne répond pas quand on l’appelle d’une pièce à l’autre

-          entend mal au téléphone,

-          confond certains phonèmes et parait même distrait à l’école.

-          manifeste un trouble ou un retard de langage, une inattention.

C’est ainsi que toute modification du comportement d’un enfant doit alerter les parents et les enseignants, faire évoquer une hypoacousie et conduire à un examen de l’oreille.

 

A quel âge l’enfant est-il le plus touché ?

 

Cette affection touche souvent les enfants âgés de 2 à 5 ans. Des fois elle affecte les moins de 2 ans qui font des otites moyennes aigues à répétition (plus que 3 épisodes en 6 mois).

 

 

Attention ! L’otite n’est pas toujours accompagnée de fièvre !

 

On distingue 2 types d’otites : l’Otite Moyenne Aigue (OMA) et l’Otite Séreuse appelée également Otite Séro-Muqueuse (OSM).

L’OMA s’accompagne souvent de fièvre et/ou douleur ou irritabilité dépendamment de l’âge, il y a une collection purulente derrière un tympan rouge et bombé faisant          suite souvent à une rhinite infectieuse (secrétions nasales jaunâtres).

L’OSM se manifeste par une surdité ou retard de langage sans fièvre ni douleur, il y  a une collection liquidienne non purulente derrière un tympan non inflammatoire.

 

 

L’otite séreuse est-elle souvent récurrente ?

 

Cela dépend des facteurs de risque, notamment la mauvaise saison (l’hiver), l’âge (moins de 5 ans), la rhinite allergique, l’hypertrophie des végétations, l’infection, le reflux gastro-oesophagien...

 

Faut-il toujours la traiter ?

 

C’est  une maladie dont l’évolution naturelle est spontanément favorable : dans la majorité des cas la collection liquidienne derrière le tympan disparait sans traitement. On attend, en principe, trois mois avant d’intervenir médicalement ou chirurgicalement. Dans certains cas on traite par des médicaments une éventuelle rhinite allergique associée qui peut aggraver l’OSM, ainsi qu’une       hypertrophie des végétations, une rhinite infectieuse, un reflux gastro-oesophagien…

 

Et si l’enfant manifeste un retard de langage ?

Dans ce cas on n’attend pas toujours trois mois : on intervient chirurgicalement en posant des tubes sur les tympans après avoir aspiré la collection de pus présente derrière. 

           

Les otites séreuses à répétition sont-elles dangereuses ?

 

Non, l’important est de bien traiter et de suivre l’OSM pour minimiser d’une part les séquelles auditives, comportementales, linguistiques, et éviter d’autre part l’évolution vers la chronicité avec risque de perforation du tympan et écoulement purulent chronique du conduit auditif externe.

all news