? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Les séances de préparation à la naissance: est-ce nécessaire ?
dimanche 3 mars 2013
Les séances de préparation à la naissance: est-ce nécessaire ?

Les cours de préparation à la naissance sont donnés en Europe et sont même remboursés par la Sécurité sociale. Que représentent- ils au Liban ?
Interview avec Mme Nayla DOUGHANE, sage-femme.

Pourquoi parle-t-on de nos jours de cours de préparation à la naissance ?

Historiquement, la préparation à la naissance était centrée sur la prise en charge de la douleur puisque l’accouchement était perçu comme un phénomène douloureux pour la plupart des femmes. Actuellement, la préparation à la naissance est devenue aussi préparation à la parentalité. Elle s’oriente vers un accompagnement global de la femme et du couple en favorisant leur participation active dans le projet de naissance. Il s’agit d’une approche guidant les parents dans le processus de prise de décisions relatives à la naissance en termes de vécu de la grossesse et de l’accouchement. Et ce dans une perspective de prévention et de promotion de la santé mère-enfant.

En quoi consistent ces cours ?

En principe, huit séances prénatales d’une durée minimale de 45 minutes sont proposées aux futures mères. Elles peuvent être individuelles ou en groupe, à l’exception de l’entretien du 1er trimestre qui est obligatoirement individuel ou en couple. Cet entretien permet d’anticiper les difficultés qui pourraient advenir et d’apporter une réponse adaptée aux besoins de la femme et du couple.

Qu’apprend-on lors de ces séances ?

Les séances comportent deux volets : un volet éducatif permettant le développement des connaissances et des compétences de la mère ainsi qu’un volet technique favorisant l’apprentissage d’exercices et des techniques de travail corporel (exercices pour mieux connaître son corps, accompagner les changements physiques liés à la grossesse, techniques de détente et de respiration pour faciliter le travail et la naissance, positions de protection du dos pendant la grossesse et après la naissance, préparation du périnée). De même, l’établissement du lien mère-enfant, la péridurale, l’allaitement maternel ainsi que les soins à prodiguer au nouveau-né sont abordés.

Dans quel cadre ces cours sont-ils effectués au Liban ?

La plupart des établissements hospitaliers au Liban ont mis un place un programme de préparation à la naissance. Certaines sages-femmes exerçant en libéral ainsi que le centre de santé de l’USJ assurent également ce service.

Est-il important d'apprendre au préalable comment agir lors de l'accouchement?
 
Bien sûr, il est important d’apprendre à toute femme enceinte comment respirer durant le travail et surtout au moment de l’expulsion. La technique de la respiration bloquée largement appliquée pendant plusieurs années, est déconseillée actuellement sauf dans certains cas particuliers. Par contre, la poussée soufflante (la femme qui accouche ne retient pas l’air, elle doit expirer l’air lentement comme si elle soufflait une bougie) est la plus appliquée actuellement. Cette technique respiratoire a plusieurs effets bénéfiques : le diaphragme remonte vers le haut, les abdominaux se resserrent, les vertèbres lombaires sont plaquées sur la table d’accouchement réalisant une bascule du bassin. Par ailleurs, elle permet la détente et l’ouverture du périnée, et diminue le risque d’épisiotomie et de déchirure.

Quel est le rôle exact de la sage femme au Liban?

D'après " le Décret loi N° 1657 qui régit la profession, "la sage-femme est la personne habilitée à procéder à l'accouchement normal. Elle veille à la santé de la femme enceinte pendant la grossesse et au moment de l'accouchement. Elle s'occupe de tous les soins relatifs à ceux-ci". En cas d'accouchement difficile, elle doit faire appel au médecin. Elle est tenue au secret professionnel. L'arrêté N° 1/211 du 9 - 6 - 1992 1 précise les actes qui relèvent de ses compétences et qui sont :
 La consultation prénatale
 L'accouchement physiologique
 La réparation du périnée
 La délivrance artificielle
 La révision utérine post-partum
 La révision utérine post-abortum2
 Les soins à la mère et à l'enfant durant la période des suites de couches.
 Les prélèvements des sécrétions vaginales
 Les frottis cervico-vaginaux
 L'échographie dans le cadre de la surveillance de la grossesse pour sage-femme spécialisée en échographie
 Le monitoring dans le cadre de la surveillance électronique pendant la grossesse et au cours du travail, de l'état du fœtus in utero et de la contraction utérine
 La rééducation du périnée
 La prescription d'arrêt du travail
 Le certificat de naissance
 Le certificat de décès (enfant mort-né) Ce même arrêté précise aussi : - l'utilisation des instruments
 la prescription de médicaments et d’examens concernant la mère et l'enfant. Quant aux lieux et modes d'exercice, "elle peut travailler pour son propre compte dans les maternités et services gynécologiques et obstétricaux, dans les hôpitaux, dans les dispensaires et cliniques pédiatriques, dans les limites de ses obligations professionnelles ».
all news