? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Il fait toujours pipi au lit…
lundi 4 mars 2013


Il fait toujours pipi au lit…


Le processus de propreté arrive presque seul, tout naturellement. Il faut juste l’encourager sans suivre vraiment les étapes d’un « plan propreté ». Il est même conseillé de ne rien faire avant un certain âge. 


Nos questions au Dr Zaki GHORAYEB, Chirurgien pédiatre exerçant à l’Hôtel Dieu de France.


 A quel âge peuvent commencer les essais de propreté?


La tranche d’âge idéale pour commencer les conseils de propreté est celle des 26 - 28 mois, pas avant. Lorsque l’on dit à l’enfant susceptible d’acquérir la propreté « il ne faut pas faire pipi dans tes couches », on remarque une association de deux idées : la première, « il ne faut pas faire pipi », et la seconde, « dans
tes couches ». Or l’enfant a besoin d’une certaine évolution de la pensée pour associer des idées. Il est impossible de faire étudier à un enfant de 7ème les mathématiques des classes terminales !


        
Pourquoi certains enfants arrivent à être autonomes le jour mais n’arrivent pas à se contrôler la nuit?


Cela est tout à fait normal. Tout apprentissage demande au début une participation active du cerveau. C’est avec le temps que les habitudes et les reflexes s’installent. Or en dormant l’activité cérébrale est moins
importante. Elle n’est toutefois pas abolie.


     
De nombreux parents se sentent stressés lorsque leur enfant âgé de 4 ou 5 ans continue de faire pipi au lit la nuit. Ce stress est-il justifié ?


 
Cette situation est compréhensible, mais il faut savoir que c’est normal ou plutôt acceptable de faire quelques fois pipi au lit jusqu'à l’âge de 5 ans ou même plus. De toute façon rien n’est préconisé du point de
vue médical avant l’âge de 5 ans.


         
Faut-il garder les couches la nuit?


La question devrait être jusqu'à quand faut-il garder les couches la nuit. On ne peut pas responsabiliser un enfant âgé de 2 ans et demi ou de 3 ans. Par contre on ne doit jamais porter des couches à 6, 7 ou 8 ans car c’est dégradant moralement d’une part, et ce serait une solution de confort et d’irresponsabilité d’autre part.


       
Est-ce bénéfique de réveiller l’enfant la nuit pour qu’il fasse pipi ?


 Non ! Cela fait partie uniquement des recommandations en cas de traitements. Il ne faut pas y recourir chez un enfant en cours d’acquisition normale de la propreté.


         
Faut-il laisser l’enfant à son rythme ou faut-il le forcer ?


 
La propreté est comme la parole, la dentition et la marche. Elle arrivera toujours à temps sauf si
nous sommes devant une pathologie sérieuse.


 L’anxiété des parents peut-elle avoir un effet contraire à celui souhaité ?


 L’anxiété des parents peut être aussi nocive qu’inutile.

        
Si cela persiste après l’âge de 5 ans faut-il consulter ?


 Alors là ça change tout. A partir de 5 ans nous sommes en droit d’investiguer et potentiellement de traiter. Il faut consulter quelqu’un qui s’y connait et se laisser guider par le pédiatre de l’enfant.



       
Quelles peuvent être les raisons de ce retard ?


 Un retard simple en général familial, une cause organique (maladie, malformation), une cause psychologique, un problème d’apprentissage de la propreté etc.. Mais avant tout il faut rassurer les parents car c’est souvent banal.


         
Quand parle-t-on d’énurésie ?




L’énurésie est le cas de ceux qui font pipi en dormant (la nuit) alors que tout va bien (même parfaitement) durant la journée. La cause de l’énurésie n’est pas très connue mais elle serait liée au taux d’éveil
nocturne. C’est cet éveil qui garde le cerveau conscient de l’état de nos organes internes (pipi, caca, vomissements, etc…) ainsi que de notre équilibre (les énurétiques tombent du lit plus fréquemment que les autres). Quant aux médicaments, aucun n’a prouvé son efficacité ou au moins ne vaut la peine d’être utilisé. Reste qu’il faut les prendre sous surveillance médicale, surtout sur prescription médicale et pour une durée limitée.


                           
Les filles et les garçons sont-ils concernés de la même façon ?


 Les garçons en sont plus fréquemment atteints, probablement à cause d’une prise de conscience moins importante de leurs corps. Cependant les filles feront plus de pertes urinaires diurnes (le jour) causées par ce qu’on appelle une vessie instable.


         
Quelles solutions proposer?


 
C’est le médecin qui va décider du traitement. Il y a des solutions basées surtout sur la prise de conscience du problème, une diminution des apports liquidiennes le soir, et la responsabilisation de l’enfant sans
pour autant le culpabiliser.


 


 


all news